L’hébergement social, hors urgence : plus de 81 000 personnes sans logement accueillies en établissements

Emmanuel Pliquet

Études et résultats

N° 918

Paru le 03/06/2015 Màj le 21/12/2020

Résumé

Un tiers des 81 000 personnes accueillies en 2012 dans l’hébergement social, hors urgence, ou le logement adapté ont moins de 18 ans. Les familles regroupent 61 % des personnes hébergées. La sortie de structures d’hébergement recouvre un cinquième des motifs d’admission. La perte d’un logement suite à des difficultés économiques, l’insalubrité ou le surpeuplement représentent 14 % de ces motifs, en hausse de 6 points par rapport à 2008 ; les demandes d’asile 26 %, comme en 2008.
Fin 2012, la moitié des adultes hébergés sont des actifs, dont trois cinquièmes sont au chômage. Parmi les inactifs, 37 % sont dans l’impossibilité administrative ou médicale d’exercer une activité professionnelle (27 % en 2008).
42 % des personnes hébergées n’ont aucune ressource financière, soit 13 points de plus par rapport à 2008. Du fait de l’importance du nombre d’inactifs et de chômeurs, 27 % d’entre elles perçoivent le revenu de solidarité active, un taux de couverture faible lié à la présence d’étrangers qui ne satisfont pas la condition de résidence. Toutefois, 18 % des personnes hébergées déclarent un revenu du travail ou de stage.
31 % des personnes sorties au cours de l’année 2012 accèdent à un logement autonome et 9 % bénéficient d’un logement accompagné. 20 % des sorties n’ont pas de solution de logement.
Erratum : quelques erreurs portant sur le motif principal d’admission dans les établissements ont été repérées après la publication. Elles sont corrigées dans le fichier excel joint.

Sources, outils & enquêtes

Nous contacter